> Accueil

 

> Carte des vignobles
 de France

 


Google
 
Web VOTRE NOM DE DOMAINE


PAGES-VINS® l'Annuaire des Vignerons et Vins de France
Les vignobles à Paris

Dans la liste ci-dessous, vous aurez un accès direct au site du vigneron par un simple clic sur leur nom (1)
En vous rendant sur la carte des vignobles de France en faisant une recherche par le nom, la commune ou le vin produit, vous trouverez plus de 12 500 vignerons

(1) Ceux qui peuvent héberger les touristes sont suivis de (H) organisent des réceptions séminaires (Rs) ou ont un restaurant (R) des chambres d'hôtes (Ch) ou Gîtes (Gî)

La vigne de Paris Bagatelle
Le seul domaine viticole privé de Paris

Situé dans le 16ème arrondissement de Paris, en bordure du Bois de Boulogne, entre La Défense et l’Etoile, le Domaine de la Vigne de Paris-Bagatelle est la seule exploitation viticole privée à Paris. Elle est constituée de 400 ceps de vigne et d'un chai de vinification.

Les activités de la vigne Bagatelle de Paris :
A la vigne bagatelle de Paris, nous vous proposons des visites guidées de la vigne et du chai, des dégustations de vins, des cours d’œnologie.

Dans l’hôtel particulier et dans le chai, nous vous proposons d’organiser des séminaires, dîners, cocktail, etc.. Contact : Mme Pascaline D'ANDLAU tel : 01 45 01 61 41 05 40 Fax : 01 45 01 61 43 E-mail

Les vignes de Paris (clic sur ce titre pour en savoir plus)
Documention reprise du site www.paris.fr

Actuellement, on compte 132 vignes en Ile-de-France dont une dizaine à Paris. Découvrez les quatre principales vignes entretenues par la Ville de Paris...

Vigne du parc Georges-Brassens

Jusqu’à la fin du 18e siècle, un grand vignoble couvrait tout le sud du hameau de Vaugirard. On y produisait le clos des Morillons et le clos des Périchots, qui ont donné leur nom aux rues voisines.
Leur remplacement progressif par des cépages de moins bonne qualité, mais plus productifs, a entraîné la désaffection des consommateurs.
Peu à peu, les vignes ont laissé la place aux cultures maraîchères et en 1897 aux abattoirs de Vaugirard.
Pour renouer avec la tradition, 700 pieds de pinot noir ont été plantés en 1983 sur quatre grandes terrasses bien ensoleillées. La terre rapportée a été mélangée avec du sable de Loire et de roche calcaire qui restituent la chaleur accumulée durant la journée et permettent un drainage efficace.
Les premières vendanges eurent lieu en 1985 et 520 kilos de raisin furent alors récoltés.

Vigne du parc de Belleville

L’histoire de la vigne de Belleville témoigne d’un long passé viticole. Déjà à l’époque Carolingienne, des clos de vigne couvraient le plateau de l’ancien Belleville, jadis appelé Savies. Au 13e siècle, la ferme de Savies, tenue par des moines, possédait 15 hectares de vigne situés probablement, en partie, sur l’actuel parc de Belleville.
Au 14e siècle, des taverniers et des cabaretiers peu soucieux de la qualité du vin s’y installèrent. Des cépages plus grossiers mais plus productifs remplacèrent peu à peu les anciens clos réputés de Savies.

a tradition du vignoble se perpétua vraisemblablement jusqu’à la révolution. Puis, progressivement, au début du 19e, les cultivateurs convertirent leurs vignes en champs de fleurs en raison de la baisse du prix du vin de Belleville, et par crainte du maraudage. L’urbanisme fit aussi peu à peu son œuvre.
140 pieds de pinot meunier, chardonnay ont été plantés en 1992

Vigne du parc de Bercy

Située sur les berges de la Seine, aux portes de Paris, la commune de Bercy attire dès le 17e siècle les négociants en vin. A Bercy, commune « hors les murs » avant la Révolution, le vin n’est pas taxé. Annexée à Paris en 1859, elle devient le plus grand marché mondial de vins et spiritueux. A cette époque, le vin est acheminé en barriques par bateau sur la Seine et il est négocié sur les berges.
La Ville de Paris fait construire en 1877 d’immenses « chais-entrepôts » sur les plans de Violet-le-Duc. Ils sont déclarés d’utilité publique.

Au début du 20e siècle, les petites entreprises familiales se concentrent en grosse société de distribution de vin de consommation courante. Elles voisinent avec des négociants-éleveurs de crus prestigieux. L’empreinte de la Halle aux vins est toujours présente dans la trame du parc de Bercy. Les chais du cour Saint-Emilion, les pavés, les rails, les arbres centenaires et bien sûr la vigne rappellent ce passé..
350 pieds de cépage sauvignon, chardonnay sont plantés en 1996.

Vigne de Montmartre

La vigne de Montmartre est la plus ancienne de la capitale. Dès l’époque gallo-romaine, la vigne apparaît sur le site où se développera ensuite Paris. Cette culture ne cessera de s’étendre, surtout au Moyen Age, et plus tard encore..
A 16e siècle, les habitants de Montmartre sont principalement des laboureurs-vignerons. Les vignes sont cultivées du sommet de la colline aux plaines environnantes.
En 1860, Montmartre est annexé à Paris, les vignes disparaissent une à une, urbanisation oblige ! A la fin des années 20, pour sauver le jardin d'Aristide Bruant d'un programme immobilier, le dessinateur Francisque Poulbot se mobilise avec les habitants du quartier pour y créer un square et y planter quelques plants... Le Clos Montmartre était né !
Les premières vendanges se déroulent quelques années plus tard en présence d'Albert Lebrun, Président de la République... C’est en 1932 que la Ville de Paris planta ce clos de 2000 pieds de vigne, conformément aux vœux de la société « le vieux Montmartre ». Il est constitué des variétés les plus classiques des provinces viticoles de France, ainsi que d’une sélection d’hybrides vigoureux et fertiles. Les fêtes des vendanges commencèrent à Montmartre dès 1935.
27 cépages différents dont 75% de gamay 20% de pinot et quelques pieds de Sibel, Merlot, Sauvignon blanc, Gewurztraminer, Riesling production 1000 Kg.
Chaque cuvée porte le nom d'un montmartrois célèbre et est parrainée par des artistes. Le prix des bouteilles n'est pas à moins de 45 €, et les sommes ainsi récoltées servent aux oeuvres sociales du XVIIIème arrondissement. C'est joindre l'utile à la tradition et au folklore !